Les points forts et les limites de la PAC air-eau haute température

Les pompes à chaleur air-eau basse température sont très prisées en France grâce à leur faible consommation d’énergie électrique. La PAC air-eau haute température est un autre modèle qui révèle de multiples atouts procurés par la technologie conférée à chaque détail de la conception. Outre la possibilité de produire de l’eau chaude sanitaire à des normes de qualité, ce matériel se caractérise par diverses commodités à l’utilisation. Par ailleurs, pour se procurer d’un confort, certaines mesures sont à adopter lors de l’utilisation face aux limites rencontrées par les consommateurs. Voyons de près les points forts et les contraintes présentés par une PAC air-eau haute température.

Un processus de production de chaleur complexe, mais fort satisfaisant

Contrairement à celui d’une thermopompe air vers air, le processus de production de chaleur chez une PAC air-eau haute température est assez complexe. L’extraction de calories depuis l’air extérieur est pareille pour les deux types. Par contre, le génie de la conception de cet appareil réside plus dans le système de compression. Il existe en effet trois modèles de PAC air-eau haute température :

  • Le premier, équipé de deux compresseurs intégrés dans le circuit de fluide frigorigène pour former un double circuit de compression ;
  • Le second, doté d’un système de réinjection au sein du circuit frigorifique pour une conversion des calories pompées à l’état gazeux ;
  • Le troisième, combinant les deux premiers modèles pour une efficacité plus accrue.

Des composants complexes, mais performants

Bénéficiant d’une conception plus innovante et complexe, la pompe à chaleur air-eau haute température comprend des composants presque tout en double :

  • Des compresseurs
  • Des échangeurs

Grâce à ces caractéristiques, la production d’eau chaude sanitaire s’effectue par un processus dont la température peut atteindre 80°C. Une PAC air-eau haute température à système de réinjection de fluide frigorigène procure une stabilité de puissance thermique lorsque l’appareil puise des calories dans des conditions météorologiques frileuses. Dans le cas d’un modèle à 100 % thermodynamique, l’appareil ne requiert pas l’installation d’un chauffage d’appoint.

Si les autres types de PAC air-eau sont moins appréciés par leurs nuisances sonores, la thermopompe air-eau haute température à circuit monté en cascade est beaucoup plus silencieuse. L’utilisateur est ainsi épargné d’une difficulté dans le choix d’un emplacement lors de l’installation. Ce type d’appareil de chauffage fonctionne de la même manière qu’une chaudière classique en termes de production d’ECS, sauf qu’il est plus économique.

Des précautions à prendre face à une importante consommation électrique

La complexité à la conception des composants d’une PAC air-eau haute température engendre une forte consommation d’électricité. Cela s’explique par l’existence de deux compresseurs et de deux échangeurs qui permettent de fournir rapidement et efficacement de la chaleur. De ce côté, ce modèle de thermopompe séduit moins les consommateurs qui envisagent d’allier confort et économie d’énergie.

Si un acheteur prévoit d’acquérir une pompe à chaleur air-eau haute température, il devrait gonfler son budget, car cet équipement demande l’installation supplémentaire de résistances électriques. Celles-ci doublent la consommation d’électricité, soit la facture.